Le blog de rose de mai

  Je suis en colère Seigneur aujourd’hui !

Et pas une petite colère de rien du tout

Non c’est la pire, celle qui me détruit.

Aujourd’hui Seigneur je suis en dessous.

 

En dessous des ces capacités qu’un jour

Tu m’as données, me pensant à la hauteur.

Je ne vaux pas la confiance dont tu m’entoures

Aujourd’hui Seigneur, j’ai vraiment peur.

 

Tu m’as tout donné : ta vie, ta confiance

Et j’ose, tout en te glorifiant très fort,

Refuser, dans ma perpétuelle insuffisance

Ces êtres aimés à qui je donne tous les torts.

 

Oui Seigneur, il me faut bien les guider

En les jugeant, leur insufflant mes mots

Puisque je détiens, moi seule, la vérité...

Ils ne peuvent savoir, ils sont si sots !

 

Moi l’humble catholique si bien pensant,

Qui te rend grâce chaque fin de semaine

Je ne peux passer au-delà de mon carcan

Et accepter de briser mes longues chaînes !

 

Alors oui Seigneur, dans ce long tsunami

J’ai une vraie colère qui envahi mon être

Aujourd’hui je suis incapable et démuni

Et mes pensées, mes actes s’enchevêtrent.

 

Ma chair, mon enfant, se bat pour survivre

Pourtant mes seules capacités sont de juger

Et donner ces mots acerbes qui délivrent

Mes remords d’un trop violent passé.

 

Seigneur, je suis en dessous aujourd’hui !

Mon âme saigne, mon cœur en miette

Prie pour trouver ton cœur, éternel puits

D’où l’on puise force, jouvence discrète.

 

En cette journée de renouveau Seigneur,

Donne-moi à oser la rencontre d’amour

Vers cet être et lui offrir à jamais mon coeur

Alors ma colère fuira mon être pour toujours.

 

 

Yvonne Ollier

 

Ce texte a été écrit dans un seul jet, suite à une réaction au vue d'une femme qui ne comprenait pas sa maman et qui lui a fait beaucoup de mal...

Published by rose de mai - - poésies

commentaires

yvonne Ollier 25/07/2011 15:35


Et oui Jean-Marc, parfois on a besoin de dire les mots.
En fait, par ce texte, j’essayai d'expliquer à cette maman combien elle devait se regarder elle... Et ne pas juger sa fille d'après ses propres critères. Etre là, sans jugement... Soutenir et c'est
tout. Ses critères ne sont pas ceux de sa fille... Pas simple !


Jean-Marc 04/07/2011 10:13


"Entre ce qui m'arrive et la façon dont je réagis, il y a un espace.
Dans cet espace, il y a mon pouvoir de choisir comment je veux réagir.
Et dans ma réaction reposent ma croissance et ma liberté"

Reçois ces trois lignes, telles qu'elles m'ont été adressées récement par une certaine Miryam rencontrée professionnellement.
Puissent-elles t'inviter à te ré-unir avec la paix et la lumière qui sont en toi.
Je t'embrasse


yvonne.ollier 03/07/2011 11:10


J'espère que tu as bien dormi et que mes mots ne t'eont pas fait passé une nuit blanche. Merci de tes mots.


Françoise Rousseau 03/07/2011 00:31


bonsoir, chère Dame !

J'étais tout à l'heure à la veillée dans le cadre de la nuit des églises, dans notre toute neuve et belle église...
Et puis, je prends le temps de regarder mes messages et je lis ton poème.
Largement de quoi méditer avant d'aller dormir !


Le blog de rose de mai

Des mots peints sur le chemin de ma vie. Des peintures écrites sur la vie en chemin...

Hébergé par Overblog