Le blog de rose de mai


Quand l'être ne sait plus,
N'a plus de certitudes,
Cherche ses habitudes,
Plus rien ne lui est dû...

C'est tout ce qu'il pense
Quand la vie l'a meurtri !
Perdue est la confiance
Si savamment pétrie !


Il lui faut se reconstruire
Sur des résidus d'énergie,
Ne pas laisser se détruire
Mémoire, raison ou envie.


Envie de vivre encore,
De participer, de marcher,
Sentir les odeurs, inodores
Depuis que son corps l'a lâché !


Rien ne lui est à jamais dû.
Cela tient du très grand recul
Qui à l'Ultime suspendu
Refuse qu'il capitule.


Tout ce qui était essentiel
Procède enfin du relatif.
"Fais fi de l'évènementiel,
Là n'est pas l'impératif !"


Un chirurgien prit le risque
De lui ôter son vieux tourment.
À lui de se battre, puisque
Le Recul lui dit : "En avant !"




Bernard Dausse


Bonne route vers les étoiles mon ami, je te sais heureux en cet autre monde !

Published by rose de mai - - les amis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Le blog de rose de mai

Des mots peints sur le chemin de ma vie. Des peintures écrites sur la vie en chemin...

Hébergé par Overblog