Le blog de rose de mai

Une mère pleure son fils massacré.
Sans fléchir il s'est fait explosé.
Certain que la seule loi enseignée
Etait pour lui seule vérité.


Une mère pleure sa fille assassinée.
Sans réfléchir, dans le bus s'était installé.
Certaine que la seule foi enseignée
Etait pour elle seule vérité.


Chaque mère pleure la folie exacerbée.
Sans infléchir leur propre idée
Certaine que leur foi enseignée
Sont pour elle seules vérités.


Deux mères pleurent leurs enfants sacrifiés
Sans réfléchir, partagent la souffrance endurée
Certaines que tolérance et bonne volonté
Sont pour le monde seules vérités.

 

Published by rose de mai - - poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

pascale 20/05/2008 15:21

très beau poème qui relève bien l'absurdité et les souffrance qu'engendre la guerre

Le blog de rose de mai

Des mots peints sur le chemin de ma vie. Des peintures écrites sur la vie en chemin...

Hébergé par Overblog